Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il faut tout, tout prévoir !

Un blog sur un chantier ? Quel intérêt ?

Oui ! Mais quand le chantier est habité par la Famille Dindon (de la farce) et que c'est une femme qui raconte les travaux, ça peut devenir amusant... surtout quand ça dure, ça dure... un an , deux ans, trois, quatre....

 

  avant /
après

 

 









- Pour les paresseux qui n'aiment pas lire, vous trouverez des
albums photos tout à fait parlants... (photos Bergère, tous droits réservés)
- Pour les femmes dont les hommes veulent se lancer dans les travaux, renseignez-vous avant !
- Pour avoir une vision plus globale de l'histoire avec photos, régalez-vous  de ma vision des travaux.
- Pour prendre des leçons de bricolage, instruisez-vous avec Maître Dindon.
- Pour savoir où nous en sommes
aujourd'hui, cliquez sur "les dernières avancées du chantier".
- Pour en rire un peu, allez tester "mes clins d'oeil"
- Pour connaître le
début de l'histoire, allez lire "le roman de nos travaux".

Archives

Articles Récents

23 avril 2006 7 23 /04 /avril /2006 11:47

 

Les gros travaux ont commencé depuis maintenant 3 semaines.  La première semaine a quelque chose d’assez amusant :

 

On se retrouve sans toit

 

 

 

 

 

 

 

 

 on se souvient alors avec nostalgie de nos grand-mères : « fermez les portes et les fenêtres, vous chauffez les petits oiseaux ! »

 

Et comm

e il nous faut passer par la partie en travaux pour atteindre la salle-de-bain/wc (la porte au fond),

 

 

 

 on se rappelle notre jeunesse quand nous faisions du camping :  le soir à la lueur d’une lampe torche, dans le noir complet (plus de courant évidemment), il faut aller prendre une douche et se laver et les dents, par 5 ou 6°, avec des bruits nocturnes pas toujours rassurants….

 

 

 

 

 

 

Mais les enfants se font rapidement au changement et prennent vite de bonnes habitudes.

 

 

 

La maison prend des airs de Beyrouth dans les années 80  

 

 

« la porte ! » 

 

 Ah bon !  il n’y en a plus ?

 

 

 

 

Je pars donc avec mes chérubins pour un repos bien mérité sous la chaleur bretonne du Croisic

 

 

 

 

 Pendant cette semaine, alors que mon mari est en voyage, je reste en ligne avec le maître d’œuvre et profite d'une formation accélérée sur les b-a-bas de l’architecte : pour faire une maison, il faut :

 

 

Ø      Des parpaings de 20 cm d’épaisseur

 

 

Ø      Des tiges métalliques à tous les angles de la maison et au milieu

 

 

Ø      Des fondations suffisamment profondes et larges pour soutenir tout ça….

 

 

 

DOMMAGE, il n’y a pas ça chez nous !

 

 

 

Laisse béton ! On va droit dans le mur ! Quelle tuile ! ça casse pas de briques ces fondations mais ça risque de nous en coûter quelques unes ! Raser ou pas raser : là est la question ???...

 

 

Je pars donc en Charente me reposer chez mes parents loin du stress des travaux :

 

 

 

 

     

sans chantier

 

 

 

 

sans bétonneuse

 

 

 

 

 

sans parpaings (tiens, c’est du 10 ! On ne peut pas monter d’étage !)

 

 

 

 

       

  sans sacs de ciment ,

 

 

 

        

 

sans bruits de perceuse.

 

 

 

Bref, de vraies vacances !

 

 

 

Et me voilà de retour depuis 2 jours, dans notre chantier qui, avec ses problèmes structuraux, n’a que peu avancé mais en est toujours un, CHANTIER !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Les parpaings grimpent ;

 

 

 

  le mur de Berlin est tombé : voici mon futur salon !

 

 

 

 

A bientôt.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires