Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Il faut tout, tout prévoir !

Un blog sur un chantier ? Quel intérêt ?

Oui ! Mais quand le chantier est habité par la Famille Dindon (de la farce) et que c'est une femme qui raconte les travaux, ça peut devenir amusant... surtout quand ça dure, ça dure... un an , deux ans, trois, quatre....

 

  avant /
après

 

 









- Pour les paresseux qui n'aiment pas lire, vous trouverez des
albums photos tout à fait parlants... (photos Bergère, tous droits réservés)
- Pour les femmes dont les hommes veulent se lancer dans les travaux, renseignez-vous avant !
- Pour avoir une vision plus globale de l'histoire avec photos, régalez-vous  de ma vision des travaux.
- Pour prendre des leçons de bricolage, instruisez-vous avec Maître Dindon.
- Pour savoir où nous en sommes
aujourd'hui, cliquez sur "les dernières avancées du chantier".
- Pour en rire un peu, allez tester "mes clins d'oeil"
- Pour connaître le
début de l'histoire, allez lire "le roman de nos travaux".

Archives

Articles Récents

30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 13:07

Ce lundi midi, déjeuner de garçons à la maison.

 

Sur le chemin du retour de l'école, ça discutait chantiers, pelleteuse, routes cabossées, etc., avec une certaine excitation. A peine arrivés, les vélos déposés sommairement dans le jardin, la petite troupe des 3 garçons s'éclipse rapidement.

 

Quelques minutes plus tard, j'entends un grand "Ooooohhhhhhhh" plein de dépit, devant la maison !

 

"ton papa a TOUT cassé !!!" dit l'un des copains à notre fils.

 

Intriguée de savoir ce qui est cassé, je vais voir de quoi il s'agit. L'entrée du jardin est propre et tout me semble en ordre. juin-11-016.jpg

- Qui a-t-il les garçons ? Qu'est-ce qui est cassé ?

 

Un des 3 me montre les pavés : "ça !" 

juin-11-011.jpg

 

 

 

Etonnée, je regarde les pavés fraîchement disposés de la veille....

 

 

- ce n'est pas cassé ?!! au contraire, c'est tout beau maintenant !  juin-11-017.jpg

 

 

- mais non ! il a cassé notre chemin pour les voitures sur le mur et il n'y a plus de route pour la pelleteuse dans le sable !!!..... On peut plus jouer maintenant !!! juin-11-019.jpg

 

Comme quoi !

Une maison en travaux, ça fait le bonheur des petits garçons !

Repost 0
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 21:07

C'était un peu les deux ce week-end chez les Dindons ! 

D'abord samedi quand tous ces beaux paquets tant attendus sont arrivés sous les regards émerveillés des petits et des grands...

DSC04611.JPG Trop beaux ! Le parquet enfin ! C'est Noël !!!

novembre10-121.jpg

J'en entends murmurer :" mais comment ? c'était pas réglé cette histoire de parquet ? et le chauffage alors ?".

DSC04607.JPGOui, nous en avions ; ça -> 

Avantage : plus personne ne restait des heures aux toilettes...

 

Mais bon, avec les premières neiges tombées sur la région aujourd'hui, DSC04616.JPG

 

quel bonheur que notre Dindon ait pu triompher de ses tuyaux !!!

 

Alors, ce dimanche à 20 h, après un week-end entier passé à se tordre en deux DSC04600.JPGà la cave,

DSC04603.JPG


 

à ramper dans la poussière,

 

 

à "fileter" ces tuyaux avec un de ses nouveaux joujoux (une "filière" à main)

novembre10-105.jpg


 

 

à mesurer, à vérifier et à s'énerver contre la taille de ses tuyaux (plus fort que Monsieur Matheu, c'est sûr !)

 

à assembler son mécano pièce après pièce, avec sa patience légendaire (deuxième degré évidemment...:)

DSC04613.JPG

 

 

 

oui, c'est certain,

ce dimanche à 20h,

au moment précis où la pression est montée dans la tuyauterie, mon Dindon avait lui aussi une certaine pression !!!

(silence lourd puis roulements de tambour...)

Pas de fuite visiblement....

(suspens intenable)

Des radiateurs qui se réchauffent doucement...

(des visages qui se détendent...:)

Des thermomètres qui retrouvent des températures printanières (après un certain temps quand même...)

 

Un bien-être soudain de la famille : "on a gagné qu'un ou deux degrés pour le moment, mais c'est sûr, il fait moins froid !".

Finalement, ce serait pas un peu psy le chauffage ???

 

Home sweet home, c'était Thanksgiving ce dimanche-soir ! Super Dindon ! 

(cliquez sur lecture pour avoir le son)

 

 

***

Et ce matin au réveil : "j'avais l'impression que c'était le printemps tellement il faisait chaud" (après vérification 17°), dixit notre seconde fille.

 

Confirmation, c'est bien le début de l'hiver, c'est tout blanc dehors...

Repost 0
21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 13:12

octobre10-052.jpgAvec un beau soleil automnal, on s'y croirait presque : derniers rayons chaleureux avant un hiver frileux...hummmmm !!! c'est appréciable !!!!..... octobre10-051.jpg

 

Oui, mais il ne faut pas se fier aux apparences.

 

 

 

 

Il ne fait pas bien chaud pour un mois d'octobre

 

et

 

 

octobre10 049

les premières gelées ont fait leur apparition sur les toitures et voitures.

octobre10-050.jpg

 

A cela, rien d'extraordinaire, on rentre se mettre au chaud et on se rejouit à l'idée de douces et longues soirées auprès de la cheminée...  

 

Il est certain qu'on l'apprécie et qu'on la fait durer cette jolie flambée, car dans le reste de la maison, c'est plutôt ambiance glaçon !

 

Par exemple dans le salon...

octobre10-056.jpg

(et encore, il faisait 13° au lever, dans la chambre de notre garçon !).

 

 

Quelle est donc cette nouvelle fable de la famille Dindon ?

 

Tout ça, c'est une histoire de radiateur en vadrouille, de climat détraqué, de clé à nipple, de délais non respectés... 

 

 

Pas de parquet, pas de radiateur posé.

Pas de radiateur, pas de chaleur !

 

"C'est pas not' faute M'sieur, dit-on à mon Dindon ! Le parquet, il est coincé à St D'nis !".

Bientôt, ça va être à cause des grèves, de la retraite ou de Sarko.... 

 

En attendant, pour avoir chaud ici, c'est bouillote et gros tricot !

Heureusement qu'il y a l'école la journée pour pouvoir se chauffer !

Les vacances sont demain ???  Aïe !!! Les esprits vont chauffer à la maison !.... ;)

Repost 0
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 23:06


AAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Un cri strident déchire le silence de ce paisible dimanche printanier. Mais est-ce un cri ?

L'ambiance du quartier est assez paisible : une odeur de merguez flotte dans l'air, comme pour inviter les beaux-jours à se faire plus présents... Il est 14 heures. Pourtant, le ciel est sombre, chargé de lourds nuages gris et la lumière presque jaune annonce un des premiers orages de la saison. Un vent d'est souffle, secouant les branches encore graciles des arbres ornés de fleurs multicolores ou de jeunes pousses de feuilles. 


GGGGGGGRRRRRRRRRRRRRROOOOOOOOOOOOOOOOOOUUUUUUUUUUUUUUUUUU !!!!!!

L'orage approche, menaçant la quiétude de ce quartier résidentiel en bordure de forêt. Mais est-ce l'orage ?


ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!!!!!

Au milieu de la rue, dans une petite maison aux volets bordeaux, les murs résonnent de bruits sourds et renouvelés, comme désespérés : dong, dong, dong... Puis, à nouveau, un long gémissement : Zzzzzzzzzzzzzzzzziiiiiiiiiiiii. Des ombres tvx-avril-10-010.jpg inquié tantes  se détachent de la fenêtre de la salle-à-manger. On devine des bras armés gesticulant dans un mouvement incessant de va-et-vient terrifiant.


La porte d'entrée restée entrouverte laisse apparaître l'escalier menant à l'étage. Les marches sont maculées d'une poudre blanchâtre sur laquelle se découpent plusieurs tailles de semelles de chaussures : il y aurait des enfants dans cet antre ?...

tvx-avril-10-016.jpg

Le sol de l'entrée présente également des empreintes de chaussures, mais aussi les stigmates d'un affrontement et de longues lignes épaisses telles qu'en laisse un objet lourd traîné sur un sol sale. 

 

Une forte odeur de poussière et de sueur mêlées se dégagent de la pièce et rendent l'air irrespirable.

 

Les murs, mi-blancs, mi-rouges n'ont plus de couleur définie.

oscar.jpg

 

Une main à l'écriture instable y a gribouillé quelques lettres hésitantes, semblant dénoncer l'auteur d'un crime. 

tvx-avril-10-014.jpg

 

Dès l'entrée, le constat est terrible et implacable : elle est revenue et a signé son forfait avec la même outrecuidanse que les fois précédentes !!!

 

Très rapidement, les meilleurs spécialistes ont été dépêchés sur place pour tenter d'endiguer les conséquences de cet acte odieux ; ils n'ont pas ménagé leur peine une minute !

 

 

 

Mais la réalité est bel et bien là : elle n'a pas changé, sous ces airs blancs immaculés... Déjouant les pièges les plus rusés pour la chasser, elle est plus traîtresse que jamais, délibérement volatile, pernicieuse et insidieuse... Légère mais résolument collante, elle se pose où le souffle du destin la dépose... sans fin....


tvx-avril-10-013.jpg


 

Y'a de quoi psychoter, non ?!!


avril-10-107.jpg

Repost 0
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 19:46
Les maisons seraient habitées par des esprits, dit-on dans certaines campagnes...

tvx-avril-2008-008-copie-1.jpgFariboles, me direz-vous ! Il y a pourtant des jours où je m'interroge :


Quel curieux phénomène rend notre parquet capricieux de la sorte ?

Oui ! nous savons : en principe, c'est la dilatation du bois, en fonction de la chaleur et de l'humidité...

Mais quand même, c'est étrange !...





Et puis, cet après-midi, alors que nous revenions de promenade, notre aînée
fevrier-2010-006.jpg(restée à la maison) nous accueille dans tous ses états !

A l'écouter, la maison était sur le point de s'écrouler : "le carrelage se fissure et se soulève tout seul ! Ca fait de drôles de bruits...".

Effectivement, des craquements très nets se faisaient entendre, à se croire dans un mauvais film d'épouvante pour ados...

Quant au carrelage, nous avons achevé de le soulever pour tenter de comprendre le problème qui s'y cachait. Rien de particulier, pas d'humidité, un mystère total...fevrier-2010-007.jpg

La réfection de la salle-à-manger fait partie de nos derniers grands chantiers, mais, depuis presque 5 ans que nous sommes là, c'est la première fois que nous assistons à ce phénomène !

"C'est un signe !" nous disent des amis de passage.

C'est sûr ! L'esprit de la maison est comme moi ; il ne veut/peut plus voir ce carrelage en peinture ! En 2010, on s'y met !

Esprit, es-tu là ?
Repost 0
30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 11:37
A peine rentrés et déjà des devoirs à faire... Ca attaque dur cette année !
 

Un peu de théorie


















Un peu de pratique !
Repost 0
26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 19:08
La famille est de retour. Fin de la tranquillité de maître Dindon.

Un ptit coup d'aspirateur avant de sortir les bagages de la voiture ?...

Chacun son truc !


Repost 0
25 août 2009 2 25 /08 /août /2009 19:18
- Allo Bergère ? Ah, tu ramènes les enfants demain ? ... Ok.....

Non ! pas de problèmes, je vais ranger un peu, ce soir,


si j'ai le temps ...



C'est que je n'ai pas tout à fait fini mon chantier....


Repost 0
5 octobre 2008 7 05 /10 /octobre /2008 15:53

Trois ans de travaux, et trois ans que j'entends : " ma Bergère, j'ai rien à me mettre ! Où sont mes chemises ?".
Et trois ans que je lui réponds invariablement "mon Dindon chéri, elles sont toujours à la même place....
à la cave....." S'en suit un silence long et lourd de sous-entendus ... ("tu n'irais pas m'en chercher une....")

... La cave ..... Lieu qui a angoissé des générations d'enfants, avec sa pénombre inquiétante, ses toiles d'araignées bien installées, son odeur de sable et d'humidité.

Oui, nous avons une cave ; il est vrai que je n'en avais pas encore parlé !

C'est un monde à part... la dernière roue du carrosse, la pièce que l'on refera quand tout sera refait.

C'est un peu mon antre, comme le garage est celui de mon Dindon, unique lieu jusqu'ici où l'on peut pouvait suspendre des habits, et donc des chemises (sur les tuyaux du chauffage).

C'est un peu la lingerie car s'y cotoient linge sale, linge humide et lessivé, linge propre à trier, repasser et ranger...


Si je dis "c'est un peu la lingerie", c'est que dans une lingerie, en général, vous avez une bonne odeur de lessive, et de propreté. Dans notre cave, le linge jouxte les tuyaux d'évacuations des eaux usées, la chaudière, le congélateur, le vide sanitaire (sablé) sous la salle-de-bain, qui sert à entreposer du bois pour la cheminée. La pièce profite donc du sable du vide-sanitaire et de la vétusté du revêtement des murs qui s'effrite... Donc, c'est une lingerie où il ne faut jamais faire tomber son linge (surtout propre)...


C'est la raison pour laquelle mon Dindon n'aime pas s'aventurer dans ce no man's land, just for woman !  

Aussi, imaginez avec quel plaisir il vient d'achever l'aménagement du premier  mur de notre "dressing"
parental ! Demain, il va pouvoir faire le coq, en arborant une chemise pour aller au boulot !

Et moi aussi, je suis heureuse de pouvoir ranger mes affaires ailleurs que dans la poussière !




Repost 0
7 septembre 2008 7 07 /09 /septembre /2008 18:05
Si la bande n'a plus de secret pour mon Dindon, il n'est pas (ou pas encore ?) un as du va-et-vient. Non, ce n'est pas qu'une histoire de fils à mettre dans des petits trous, de prises mâles et femelles ! On ne badine pas avec l'électricité !

Tout cela n'est pas aussi simple qu'il y paraît !

Quel est le fil violet dont on a besoin ? Et le rouge qui va avec, on le tire au sort ?

Une fois encore, nous avions l'impression d'en voir de toutes les
couleurs !

?????



Devant pareil casse-tête, il nous fallait les conseils lumineux d'un pro.


Maître B., notre ingénieur familial, est donc venu nous apporter son savoir-faire éclairé et sa maîtrise du sujet.

En deux coups de cuillère à pot, la lumière fut ! (je commence à comprendre pourquoi l'électricité est un commerce "juteux")

Alors, vu comme ça, avoir l'électricité, ça n'a l'air de rien, mais ce que ça change, c'est ça :

"ça", c'est l'enrouleur (
maculé de peinture et d'enduit) de la rallonge électrique qui serpentait sur tout l'étage pour aller attraper du courant.

Rallonge électrique qui nous permettait d'avoir un peu de lumière dans les chambres du fond, ou du jus pour la perçeuse et autre ponceuse,

mais aussi rallonge dans laquelle on se prenait régulièrement les pieds,...
...surtout les bras chargés,
...surtout pieds-nus
....et surtout le soir dans le noir (quand ladite rallonge avait été débranchée pour passer l'aspirateur).

C'est un peu de l'esprit "chantier" qui disparaît mais c'est sans regrets !

Repost 0