Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il faut tout, tout prévoir !

Un blog sur un chantier ? Quel intérêt ?

Oui ! Mais quand le chantier est habité par la Famille Dindon (de la farce) et que c'est une femme qui raconte les travaux, ça peut devenir amusant... surtout quand ça dure, ça dure... un an , deux ans, trois, quatre....

 

  avant /
après

 

 









- Pour les paresseux qui n'aiment pas lire, vous trouverez des
albums photos tout à fait parlants... (photos Bergère, tous droits réservés)
- Pour les femmes dont les hommes veulent se lancer dans les travaux, renseignez-vous avant !
- Pour avoir une vision plus globale de l'histoire avec photos, régalez-vous  de ma vision des travaux.
- Pour prendre des leçons de bricolage, instruisez-vous avec Maître Dindon.
- Pour savoir où nous en sommes
aujourd'hui, cliquez sur "les dernières avancées du chantier".
- Pour en rire un peu, allez tester "mes clins d'oeil"
- Pour connaître le
début de l'histoire, allez lire "le roman de nos travaux".

Archives

Articles Récents

31 mars 2007 6 31 /03 /mars /2007 19:49

 

 Mais que font-ils ? Plus de mail, plus de blog ? Ils ont fini et n'en ont rien dit ? Ils prennent une année sabbatique ? Ils ont été terrassés par une bronchite poussiériforme ?

Pourtant, d'aucuns ont dit avoir vu le maître des lieux se débattre avec des mécaniques récalcitrantes, usées par le poids des années  

 

 

 

tandis que Madame aurait été aperçue en pleine extase devant son jardin bourgeonnant.

Le week-end dernier, un jeune reporter londonien, un certain JR, aurait recueilli chez lui une mère et ses deux filles répondant au signalement de nos Dindons, égarées en pleine City, comme revenues à l'état sauvage (des "Wild Turkey"...)

Sans être gauche et en y regardant de près, la ressemblance est effectivement troublante.

Mais là où ça se complique, c'est que Monsieur aurait été vu en Argentine au même moment, au Carrefour de 5 tournages de pub...

L'enquête piétine.

Les voisins commencent à se plaindre du silence qui règne sur cette maison. Ils n'y sont pas habitués. Quelle est cette oisiveté soudaine ? Les langues se délient et les bricoleurs riverains confient combien ils regrettent les conseils éclairés et l'atelier outillé de leur voisin : "Il n'est plus là pour donner le tempo le samedi matin et imprimer un rythme au week-end. Ca va pas se faire tout seul ! Il faudrait bien qu'il s'y remette !"

Sage parole à méditer avant que cette pause ne "paresse" s'éterniser...

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bergère - dans Clins d'oeil
commenter cet article

commentaires