Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il faut tout, tout prévoir !

Un blog sur un chantier ? Quel intérêt ?

Oui ! Mais quand le chantier est habité par la Famille Dindon (de la farce) et que c'est une femme qui raconte les travaux, ça peut devenir amusant... surtout quand ça dure, ça dure... un an , deux ans, trois, quatre....

 

  avant /
après

 

 









- Pour les paresseux qui n'aiment pas lire, vous trouverez des
albums photos tout à fait parlants... (photos Bergère, tous droits réservés)
- Pour les femmes dont les hommes veulent se lancer dans les travaux, renseignez-vous avant !
- Pour avoir une vision plus globale de l'histoire avec photos, régalez-vous  de ma vision des travaux.
- Pour prendre des leçons de bricolage, instruisez-vous avec Maître Dindon.
- Pour savoir où nous en sommes
aujourd'hui, cliquez sur "les dernières avancées du chantier".
- Pour en rire un peu, allez tester "mes clins d'oeil"
- Pour connaître le
début de l'histoire, allez lire "le roman de nos travaux".

Archives

Articles Récents

10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 12:48
Eh non ! ce n'est pas celle du "Brico-mon-ami" local ! (qui n'en est pas moins utile).

Vous n'y êtes peut-être jamais allés. C'est le lieu de rencontre des bricoleurs du dimanche et des bricoleurs de la semaine déguisés en bricoleur du dimanche.

Le maître de cérémonie de ce lieu sibyllin fait règner la pluie et le beau temps sur son royaume et peut, selon ses humeurs, mettre celles de votre bricoleur en bien mauvaise voie !

Votre curiosité est aiguisée ?

Il s'agit de la décharge municipale !

C'est bien beau de tout casser, mais vous vous retrouvez ensuite avec une masse de gravas impressionnante que les encombrants mensuels ne voudront pas vous prendre et que vous n'avez pas non plus forcément envie de garder un mois devant votre maison (le genre romanichel, ça va 5 minutes ! On a déjà donné !).

La décharge, c'est donc ce lieu où "Momo" vous accueille d'un air circonspect et, tel un agent de la force public, vous demande vos papiers et vous fait ouvrir votre coffre ! Il tient là sa petite revanche sur la société notre Momo et se permet de renvoyer chez eux de ces bricoleurs du dimanche qui la semaine donnent des ordres à leurs subalternes : "y'a plus d'place pour vot'bazar". Pas la peine d'argumenter, il est inflexible Momo !....

Si donc vous avez besoin, comme nous, de lui remplir une benne de gravas, il faut savoir s'y prendre : le saluer, lui serrer la pince, s'intéresser à la petite table qu'il est en train de rafistoler, lui proposer un reste de peinture, plaisanter avec lui, venir avec votre femme aussi (il ne voit guère que des hommes mal fringués toute la journée, le pauvre homme !)... "Ben dis ! T'es un jaloux, toi ? Tu la cachais ta femme ?..."

Ainsi, vous pourrez charger votre break de vos gravats, puis les décharger,


recharger votre voiture
, redécharger les gravas, etc.

"Ah non ! Pour la féraille, c'est là-bas !."




15 voyages et deux week-ends plus tard, la benne de Momo est pleine... pour les autres.

"M'dame ! Il bosse trop ton mari ! C'est pas bien pour toi, ça !"  "Mon ami, tu vas être trop fatigué pour t'occuper de ta femme en bossant comme ça !". Sacré Momo ! C'est qu'il est aussi conseiller conjugal ! Une adresse exotique à connaître, c'est sûr !
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires