Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il faut tout, tout prévoir !

Un blog sur un chantier ? Quel intérêt ?

Oui ! Mais quand le chantier est habité par la Famille Dindon (de la farce) et que c'est une femme qui raconte les travaux, ça peut devenir amusant... surtout quand ça dure, ça dure... un an , deux ans, trois, quatre....

 

  avant /
après

 

 









- Pour les paresseux qui n'aiment pas lire, vous trouverez des
albums photos tout à fait parlants... (photos Bergère, tous droits réservés)
- Pour les femmes dont les hommes veulent se lancer dans les travaux, renseignez-vous avant !
- Pour avoir une vision plus globale de l'histoire avec photos, régalez-vous  de ma vision des travaux.
- Pour prendre des leçons de bricolage, instruisez-vous avec Maître Dindon.
- Pour savoir où nous en sommes
aujourd'hui, cliquez sur "les dernières avancées du chantier".
- Pour en rire un peu, allez tester "mes clins d'oeil"
- Pour connaître le
début de l'histoire, allez lire "le roman de nos travaux".

Archives

Articles Récents

28 juillet 2008 1 28 /07 /juillet /2008 12:04
Ne s'arrêter qu'à l'essentiel !

Quand mon Dindon prend une semaine de congé pour bricoler notre poulailler, j'ai toujours une petite appréhension en revenant : dans quel état vais-je trouver la maison ? C'est la troisième année et c'est en connaissance de cause qu'une légère angoisse m'étreint avant de franchir le seuil de la porte.

Alors, c'est sûr, on revient de loin et ça ne peut pas être pire que ça ne l'a été les premiers temps. Aussi, avant de pousser la porte en ce lundi matin, me suis-je dit que je ne devais pas m'arrêter à ma première impression (poussiéreuse) mais voir surtout ce qui avait été avancé et m'en réjouir.

J'entrai dans l'antre,
face à l'escalier. Ne s'arrêter qu'à l'essentiel !  me répétai-je. 

La poussière, c'est normal quand on fait des travaux...



Je déposai mes clefs sur le haut du meuble.



Ne s'arrêter qu'à l'essentiel !

La poussière, c'est normal quand on fait des travaux...


Fatiguée de mon voyage, j'ôtai mes souliers, et mes pieds, échauffés par une demi-heure de marche avec une lourde valise sur le dos et sous un soleil estival, se détendirent rapidement au contact de la fraîcheur du carrelage de la salle-à-manger, et de la douce couche qui le recouvrait.

Ne s'arrêter qu'à l'essentiel ! La poussière, c'est normal quand on fait des travaux.

Assoiffée, je me rendis dans la cuisine et en ouvris les volets pour y voir clair. Ne s'arrêter qu'à l'essentiel. Un peu de bazar, c'est normal quand son mari fait des travaux...

Mais là, je restai interdite, IMPRESSIONNEE devant le spectacle qui s'offrait à moi !


La cuisine était IMPECCABLE ! L'évier nettoyé et vide. Pas de vaisselle qui traînait. La table rangée, la cuisinière propre et le robinet étincellant !










SCOTCHEE ! Il m'a scotchée !
Trop fort mon Dindon !



Et je n'avais pas encore vu ses travaux...

Partager cet article

Repost 0

commentaires